Chaîne de traitement

A la fin de la phase terrain avec saisie directement à l'aide d’un PDA ou par transfert sur support informatique de la saisie papier, après import à partir d'un serveur interne ou externe (IGN, BRGM, etc.), les données seront 

  • dans un des formats des 2 tableurs les plus répandus, Excel ou LibreOffice : formats .xls, .xlsx) ou .odt ;
  • dans un des formats texte qui ont le mérite d'être très généraux : formats .csv ou .txt ;
  • au format .gpx pour les informations issues de GPS ;
  • sous forme géoréférencées aussi bien pour des vecteurs que des rasters.

Les étapes

  • La saisie sur tableur des données de terrain permet d'en limiter les erreurs grâce aux zones de validation.
  • Des pré-traitements permettent de vérifier que la saisie est complète et que les données sont cohérentes.
  • Lorsque la saisie sera finie et corrigée, toutes les informations de terrain seront stockées dans une archive R qui a comme avantage d'être compacte (faible taille mémoire) et donc facilement écha
  • Les données étant validées, des calculs vont permettre de créer de nombreuses variables dendrométriques, économiques ou écologiques.
  • Des scripts permettent ensuite d’automatiser les sorties : rapport, cartes, tableaux et graphiques.

 

Dans cette chaine de traitement le langage de programmation R occupe une place centrale.