Diversité des forêts françaises

La diversité des forêts françaises est due à la variabilité

  • des conditions de croissance à grande échelle (peuplements de chêne liège et de chêne vert en zone méditerranéenne, mélézin dans le subalpin, sapinière-hêtraie dans l'étage montagnard, chênaie en plaine, etc.) ou au sein même d'une propriété, voire d'une parcelle (variation stationnelle).
  • des types de propriétaires : état, collectivités, personnes physiques ou morales.
  • des tailles : la forêt française contient aussi bien des grandes propriétés que des propriétés de très petite taille mais aussi des forêts de taille non négligeable mais très morcelées.

Ces variabilités invitent à adapter la gestion aux potentialités du milieu, aux possibilités et aux souhaits des propriétaires.

 

Multiplicité des valeurs

Un constat déjà ancien

«Ce n’est pas seulement par les richesses qu’offre l’exploitation des forêts sagement combinée qu’il faut juger de leur utilité. Leur existence même est un bienfait inappréciable pour les pays qui les possèdent, soit qu’elles protègent et alimentent les sources et les rivières, soit qu’elles soutiennent et raffermissent le sol des montagnes, soit qu’elles exercent sur l’atmosphère une heureuse et salutaire influence
Extrait du discours du vicomte de Martignac en 1827 à la Chambre lors de la présentation du Code forestier.

 

Les différentes valeurs

On décompose souvent la valeur d’une forêt en :

  • valeurs d’usage direct : elles recoupent des valeurs de consommation (bois, pâturage, ...), de non-consommation (tourisme, récréation, ...), les limites entre ces deux catégories fluctuant selon les périodes ou les forêts.
  • valeurs d’usage indirect : paysage, fonction écologique, protection.
  • valeurs d’option : valeurs d’usages futurs prévisibles ou non.
  • valeurs de non-usage : valeurs de leg ou tout simplement d’existence.

 

Multiplicité des fonctions

On affecte à la forêt plusieurs fonctions :

  • Production de bois
  • Préservation des espèces et des milieux
  • Préservation des biens et des personnes
  • Accueil du public, récréation, délassement

 

Production de bois

La forêt permet de satisfaire nos besoins en bois d'œuvre, d'industrie mais aussi pour partie nos besoins énergétiques. Elle est source de revenu et d’emploi.

Origine bois

Hôtel en bois de 28m de haut (7 étages) à Pesaro (Italie)

Hôtel en bois

Source de revenu et d'emploi

Source de revenu et d'emploi

Source de revenu et d'emploi

 

Préservation des espèces et des milieux

La forêt est avant tout un écosystème habitat d’un grand nombre d’espèces.

Préservation des espèce et des milieux

Préservation des espèce et des milieux

 

L’écosystème forestier est une machine à produire, recycler (eau, matières, éléments minéraux), transformer.

Les feuilles, rameaux, troncs retournant au sol sont un bouillon de culture pour les champignons. Ils sont pratiquement les seuls à pouvoir transformer la lignine. Ils sont producteurs de l’humus stable trouvé en forêt. Ils sont capables d’extraire l’eau du sol alors que les autres organismes ne peuvent plus le faire. Ils sont actifs à des températures plus basses que bien des bactéries, etc.

Le couple champignon/lignine est à l’origine d’une chaîne trophique (les mycéliums sont des aliments de base d’une grande variété d’espèces animales qui ont elles-mêmes leurs prédateurs) capable de s’autoréguler, de se régénérer, de restaurer sa fertilité.

La disparition des vers de terre (60 à 80 % de la biomasse animale des sols) peut réduire jusqu'à 93 % la capacité d'infiltration de l’eau dans les sols.

 

 

Protection des biens et des personnes

Protection contre chute de pierre

Protection contre chute de pierre

Correction torrentielle

Correction torrentielle

Erosion 

Erosion

Avalanche

Avalanche

 

 

Source de détente, d’activité physique

Source de détente, d'activité physique

Source de détente, d'activité physique